Une bonne conservation des aliments est nécessaire pour éviter le gaspillage. La conservation permet de réduire ou d’empêcher le développement des micro-organismes à l’origine des intoxications alimentaires. C’est aussi le meilleur moyen pour garder intactes sur la durée les qualités organoleptiques et nutritives de vos aliments. Vous êtes à la recherche des techniques efficaces pour conserver les aliments ? Voici un tour d’horizon sur ces techniques.

Utilisez des Tupperware

La plupart des denrées alimentaires ne se conservent pas en vrac. Pour protéger vos aliments des odeurs des autres aliments et pour éviter les contaminations, il est important de bien les emballer. Cela vous offrira également un avantage de rangement dans les endroits où vous comptez déposer les denrées ainsi soumises aux techniques de conservation. L’idéal sera de vous équiper de divers bols et boîtes de conservation comme ceux que vous trouverez dans le catalogue de Tupperware disponible sur Kimbino.

Ces contenants, en plus de vous garantir les meilleures conditions de conservation (non-altération du goût de vos denrées), sont aussi plus faciles à ranger. Dans un catalogue Tupperware, vous trouverez des boîtes conçues avec un système de ventilation ainsi que des boîtes hermétiques. Produits laitiers, légumes, viandes, et autres denrées y trouveront donc la place qu’il faut.

En définitive, les boîtes de conservation Tupperware sont très compactes, légères et adaptées à chacune de vos denrées.

Utilisez à bon escient votre frigo

Votre frigo est un allié incontournable pour conserver à température idéale certains de vos aliments, sans en altérer le goût ni en détruire les substances nutritives. En effet, congelés, les aliments déjà préparés et les restes développent beaucoup moins de micro-organismes. Mais s’il est utile de congeler ses aliments, il l’est encore plus de savoir gérer efficacement son frigo.

Congelez les aliments

De nombreuses denrées s’accommodent bien à la congélation. Viandes, fruits, poissons, et plats cuisinés peuvent être gardés dans votre frigo pendant plusieurs mois sans perdre de leur qualité. C’est la star des techniques de conservation, en partie grâce au fait qu’elle ne nécessite pas beaucoup de temps pour être mise en pratique. On ne va cependant pas congeler indéfiniment. La congélation ralentit la production et le développement des micro-organismes sur les aliments, elle ne les empêche pas.

Si vous choisissez de conserver vos aliments par la congélation, il faudra prendre certaines précautions. Ainsi, vous devez laver proprement à l’eau claire les légumes et fruits. Si vous voulez y conserver du poisson, assurez-vous de le vider totalement de tous ses déchets. Pour les viandes, il est conseillé de les cuire d’avance puisqu’une viande cuite se conserve plus longtemps. Dans tous les cas, assurez-vous d’abord que les aliments à conserver sont totalement frais.

Gérez plus efficacement le frigo

Pour congeler les aliments dans votre frigo, vous n’allez certainement pas les entasser sans aucun ordre. Ce n’est en fait pas uniquement le fait de mettre les aliments dans le frigo qui leur garantira une bonne conservation. Tout est dans la manière dont vous rangez les aliments. Votre réfrigérateur peut rapidement devenir un nid à bactéries et une source d’intoxication alimentaire si vous ne rangez pas chaque aliment à la place qu’il faut. Ce serait dommage que vous vous donniez autant de mal pour être obligé à la fin d’envoyer vos aliments à la poubelle. N’est-ce pas ? La solution, c’est de ranger les aliments par besoin de température. Un réfrigérateur est généralement composé de 4 zones thermiques. Dans la zone froide où il fait entre 0 et 3°C, stockez les aliments les plus exposés aux risques sanitaires. Il s’agit de :

  • La viande et le poisson crus ;
  • Les fruits de mer ;
  • La charcuterie ;
  • Les produits laitiers entamés ;
  • Les jus de fruits frais ;
  • Les produits en cours de décongélation.

Dans la zone fraîche où il fait entre 4 et 6°C, stockez les produits tels que les pâtisseries, les produits préparés, les sauces maison, les fruits et légumes cuits.

Sous une température entre 8°C et 10°C, le bac à légumes sert naturellement à la conservation des légumes et fruits frais. Vous pouvez aussi y mettre du fromage.

Enfin, la porte du frigo, zone où il fait le moins froid, peut idéalement conserver les boissons, le beurre, les œufs, les sauces entamées ainsi que vos confitures.

Au cas où vous n’arriveriez pas à identifier chacune des zones, un thermomètre pourra vous aider.

Entreposer correctement les aliments

Vous avez des aliments secs à conserver également ? L’entreposage pourrait être une bonne solution. Elle consiste à déposer dans un endroit sec et frais lesdits aliments. Ce sont des fruits secs comme des amandes, des noix de cajou, des noisettes. Ce peut également être des graines de sésame, de courge, de tournesol… L’entreposage est aussi efficace pour la conservation à long terme des céréales comme le maïs, le riz, le blé… Concrètement, ce que vous avez à faire, c’est de les entreposer dans des endroits comme une grange ou un grenier. L’entreposage des céréales nécessite toutefois que vous les séchiez convenablement et les transvidiez dans des contenants hermétiques.

Les fruits charnus comme les melons et les pommes peuvent eux être déposés dans un fruitier. Quel que soit l’aliment, il sera nécessaire de préserver l’entrepôt de la lumière, de la chaleur et de l’air. De plus, il faut préserver l’entrepôt des rongeurs, des vers, des insectes et des oiseaux. Pour les huiles en grande quantité, une conservation dans les mêmes conditions dans des citernes revêtues d’acier inoxydable peut régler l’affaire. Les huiles en petite quantité peuvent être bien conservées dans des bouteilles hermétiquement fermées et exposées aux mêmes conditions que celles décrites ci-dessus.

Expérimentez la pasteurisation

La pasteurisation est une des nombreuses techniques de conservation des aliments par la chaleur.

Elle a pour objectif de détruire les micro-organismes pathogènes qui se trouvent dans les aliments à conserver. La pasteurisation est appréciée pour sa capacité à conserver les macronutriments ainsi que les vitamines présents dans les aliments. Cette technique s’applique très souvent pour :

  • Le lait et les produits laitiers ;
  • Les jus de fruits ;
  • La bière ;
  • Les semi-conserves…

Elle consiste dans un premier temps à exposer pour une durée déterminée, les aliments à une température comprise en +70 et +100°C. Les flores bactériennes thermosensibles ne résistent pas à cette température et sont donc rapidement éliminées. Mais attention, un certain nombre de bactéries peuvent bien résister à ce chauffage et ainsi altérer ultérieurement vos aliments quand elles arriveront à se multiplier. C’est pourquoi la deuxième étape de la pasteurisation consiste à refroidir brutalement les aliments. En d’autres termes, vous devez à la suite du chauffage, les conserver à une température comprise entre +3 et +6°C.

La conservation par le vinaigre

Le vinaigre peut également vous servir pour une bonne conservation de vos aliments. Grâce à l’acide acétique qu’il contient, il peut empêcher le développement des microbes s’il est bien utilisé. Le vinaigre s’utilise fréquemment pour la conservation du poisson, des légumes, des fruits et aussi de la viande. Utilisez de préférence le vinaigre blanc ou rouge avec un taux d’acidité d’au moins 5%. Le procédé consiste pour les légumes à les préparer au vinaigre à une température de 80°C avant de les mettre dans des bocaux hermétiques. Pour les autres aliments, il faut d’abord les faire blanchir à l’eau bouillante pour les dégorger de leur eau. Ensuite, pour empêcher l’action de l’air, il faut les mettre dans des bocaux hermétiques contenant du vinaigre.

La déshydratation

Présente en grande quantité dans les aliments, l’eau est souvent un obstacle à la conservation sur la longue durée. La déshydratation est une solution efficace face à ce problème. Les avantages de la déshydratation des aliments sont nombreux. Elle permet de réduire la teneur en eau des aliments, d’empêcher ainsi la multiplication des micro-organismes et de rendre impossible l’activité enzymatique. La déshydratation est plus utilisée pour la conservation des légumes et fruits. Il existe plusieurs procédés pour déshydrater un aliment. Le plus facile est sans doute le séchage solaire ou au four. Il consiste simplement à couper en lamelles (si nécessaire) les fruits et légumes et à les sécher sous le soleil ou dans un four. Le séchage dépend cependant de chaque aliment. On ne séchera par exemple pas l’ail aussi longtemps que la tomate ou le concombre. Gardez juste à l’esprit que le séchage doit permettre à l’aliment d’atteindre le niveau de déshydratation nécessaire pour garantir sa conservation sur une longue durée.

Utiliser le pouvoir du sel

La conservation avec le sel est un procédé aussi vieux que le monde. Les plus anciennes civilisations l’ont utilisé pour garder intacts leurs aliments. Le pouvoir déshydratant du sel est ce qui est utile ici. Le sel selon la dose que vous employez peut soit ralentir la croissance des micro-organismes soit les détruire totalement. On distingue deux systèmes de conservation avec le sel : le salage et le saumurage.

La conservation par le salage consiste à répandre du sel sec sur la surface de l’aliment. Pour bien couvrir l’aliment, il faut compter une portion de sel pour 4 portions de l’aliment en question.

La conservation par le saumurage consiste plutôt à immerger une denrée dans une eau salée. Pour des questions de goût, vous pouvez aussi y ajouter des arômes. Il faut mettre entre 200 à 250 g de sel par litre d’eau selon l’aliment.

Que retenir ? Il existe plusieurs astuces pour vous permettre de conserver efficacement vos aliments entamés ou non. Par exemple, les Tupperware sont des outils très pratiques et polyvalents. N’hésitez pas à en acheter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici