Évolution et histoire de l’imprimerie

imprim2.jpg

Considérée comme l’ensemble des techniques qui permettent la production de masse d’écrits et d’illustrations sur un support matériel, l’imprimerie telle que nous la connaissons a une histoire bien lointaine et très évolutive. De sa genèse à son état actuel, son évolution a été considérablement rythmée par l’humanité en général et plus précisément par le développement de la culture, de la civilisation et de la technologie. Genèse, défis, évolution et avancées : nous faisons, à travers ce focus, le tour sur l’histoire de l’imprimerie que beaucoup considèrent (à raison ou à tort) comme une invention de Johannes Gutenberg.

Qu’entend-on par imprimerie ?

Au sens propre, le terme « imprimerie » désigne le procédé qui consiste à reproduire en quantité abondante des écrits et/ou des illustrations sur un support matériel comme du papier, ceci à des fins de distribution de masse. L’ensemble des techniques utilisées pour parvenir à ce résultat est appelé la « chaine graphique », et il regroupe la composition des textes, la reliure, la pliure, la brochure et la photogravure. Après la Seconde Guerre mondiale, le terme générique « imprimerie » a été remplacé par l’expression « industries graphiques » pour désigner le procédé de création et de distribution de la presse écrite.

La genèse de l’imprimerie

La naissance de l’imprimerie est étroitement subordonnée à celle de l’écriture. Cela va de soi, il fallait bien savoir écrire avant de penser à faire de l’imprimerie. C’est autour des années 3100 av. J-C. que l’écriture a été inventée par les Sumériens. Elle est également apparue chez les Égyptiens avec les hiéroglyphes et le papyrus, et chez les Grecs avec les scribes appelés copistes à l’époque. Ce n’est qu’au IVe siècle en Chine que les prémices de l’imprimerie virent réellement le jour avec la xylographie, une technique consistant à se servir de plaques en bois sculptés pour reproduire une forme de façon indéfinie à la manière d’un tampon.

Quelques siècles plus tard, l’imprimerie typographique voit le jour grâce à une technique qui consiste à modeler des caractères en terre cuite et en bois. Cette technique basique de la réelle imprimerie sera perfectionnée par Johannes Gutenberg grâce à l’invention des trois éléments suivants :
  • la presse à bras ;
  • l’encre d’impression ;
  • les caractères de métal interchangeables.

À la moitié du XVe siècle, il devient le premier homme à imprimer un ouvrage au complet : la première Bible imprimée. Il marque ainsi les débuts de l’industrie du livre et est considéré de ce fait comme le père de l’imprimerie.

L’imprimerie à travers les époques !

Les inventions de Gutenberg ont constitué une véritable révolution dans le secteur de l’imprimerie et un véritable tremplin pour l’évolution du secteur. Sa Bible à 42 lignes par colonnes est tirée en 200 exemplaires, et le concept de typographie se répand très rapidement. Près d’une vingtaine de millions de livres sont ensuite imprimés entre 1450 et 1500. Petit à petit, cette époque a également vu naître les collaborations entre imprimeurs et graveurs pour donner naissance aux livres illustrés (spécialement en Allemagne).

En plein milieu du XVIIIe siècle, le secteur de l’imprimerie est à nouveau révolutionné grâce à l’invention de l’imprimerie rotative qui est une presse typographique capable de faire une impression de masse en continu en noir ou en couleur sur un rouleau de papier appelé bobine. Vers la fin du même siècle, la lithographie fait son apparition en tant que technique d’imprimerie permettant de créer ou de reproduire de multiples exemplaires d’un tracé (fait à l’encre ou au crayon) sur une pierre calcaire. Un peu plus tard, vers la fin du XIXe, c’est l’invention de l’offset qui marque l’avancée majeure dans le monde de l’imprimerie. Il s’agit en réalité d’une amélioration de la lithographie en remplaçant la plaque lithographique par une plaque cintrable adaptée à un cylindre. Ce procédé constitue d’ailleurs toujours le procédé majeur d’impression.

L’imprimerie contemporaine

À partir du XXe siècle, l’imprimerie a pris une dimension bien plus accessible et plus efficace grâce notamment aux multiples outils et techniques qui ont commencé à apparaître. Plusieurs avancées sont réalisées avec une évolution rapide des procédés d’impression et l’invention de l’imprimante dans la foulée par Powers en 1914. Les principales techniques d’impression développées au cours des derniers siècles sont l’impression numérique, l’impression à jet d’encre, l’impression laser et plus récemment l’impression 3D.

L’impression à jet d’encre

Apparue en 1950, c’est une technique d’impression qui consiste à procéder à une pulvérisation de petites gouttes d’encre sur du papier à l’aide d’une tête d’impression. L’impression à jet d’encre fonctionne selon la technique du jet en continu ou celle du jet à la demande. D’après la première technique, les gouttes sont continuellement éjectées et déviées pour obtenir le résultat escompté. Quant à la seconde, seulement la quantité d’encre nécessaire à l’impression est éjectée.

L’impression laser

Ce sont les années 1970 qui ont vu naître cette technique d’impression avec plus précisément l’invention de l’imprimante laser en 1971 par le laboratoire de Xerox. Elle doit son nom à l’utilisation d’un faisceau laser pour obtenir de meilleurs résultats d’impression. Si l’appellation « impression laser » est toujours employée, c’est une lampe à DEL (Diode électroluminescente) qui est utilisée dans le procédé de nos jours.

L’impression numérique

Il s’agit d’une technique de reproduction qui permet d’imprimer des documents directement à l’aide de données informatiques. Étant simple, flexible, rapide et facile à utiliser, elle est parfaitement adaptée aux besoins actuels des utilisateurs et nettement répandue de nos jours. Elle s’adapte à tout type de supports, et si les impressions domestiques se font le plus souvent avec une imprimante sur du papier, on peut aujourd’hui en faire bien plus avec les entreprises spécialisées dans le domaine.

Il est par exemple possible de commander auprès des imprimeurs en ligne des flyers, des prospectus, des cartes de visite, des bâches, des badges, etc., et tout ceci grâce aux avancées notables de la technologie dans le secteur de l’imprimerie comme on peut le constater sur de nombreux sites à l’image de https://www.lesgrandesimprimeries.com/.

L’impression 3D

Étant la dernière plus grande révolution dans le domaine de l’imprimerie, l’impression 3D est, comme l’indique son nom, une impression qui se déroule en 3 dimensions. Avec l’ajout de la hauteur, cette impression permet de donner vie à de réels objets conçus à l’aide d’un logiciel 3D et généralement matérialisés à base de fil de fer, de plastique ou d’une autre matière selon le besoin. Repoussant à l’infini les limites de l’impression, cette technique est de plus en plus utilisée pour les avancées en médecine et dans le monde de la conception en général.

Les défis actuels de l’imprimerie

Depuis les prémices de sa création jusqu’à nos jours, l’imprimerie a fait un chemin bien long, et le résultat actuel est fortement dû aux innovations et inventions qui ont eu lieu dans le domaine. C’est d’ailleurs pourquoi, étant le premier à réaliser des inventions notables dans le domaine, Gutenberg est considéré aujourd’hui comme le père de l’imprimerie.

L’amélioration de l’impression 3D, l’optimisation des procédés d’impression pour les particuliers et les impressions sur autre support que du papier constituent les tendances actuelles dans le secteur de l’imprimerie. Si certains aspects et usages de l’impression 3D restent des défis à relever, des imprimantes de plus en plus intelligentes et efficaces sont mises à disposition de tous, et les techniques d’impression sur d’autres supports sont désormais nombreuses et très efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top