Avec le marché déjà très concurrentiel, il est difficile pour la jeunesse de faire naître ses projets et de se faire une place. Pour pallier cette difficulté, monsieur Khadim Bâ donne quelques conseils pratiques à la jeunesse. Découvrez-les donc sans plus tarder.

Monsieur Khadim Bâ : qui est-ce ?

Monsieur Khadim Bâ, Directeur Général chez Locafrique est un jeune sénégalais de 37 ans. Spécialisé en Management des hydrocarbures, ce grand homme d’affaires a obtenu son diplôme dans l’illustre HEC Montreal. Siégeant au Sénégal, la société financière dont il est le directeur général est la plus réputée en leasing (Crédit-Bail) dans son pays.

Alors qu’il était encore en plein parcours estudiantin, monsieur Khadim Bâ pensait déjà à faire de Dakar (capitale du Sénégal), la plus grande zone de transit d’or noir de l’Afrique entière. Il envisageait également d’augmenter ses capacités de raffinage du pays. Son rêve ne fut pas vain puisqu’il le réalisa quelques années plus tard.

Cet homme affiche clairement un parcours qu’on peut qualifier des plus riches. En effet, il est fait de :

  • son service Achat au sein d’une fonderie sénégalaise (Sosestra) en 2004 ;
  • son service au financement des importateurs dans la BMW AG Bank ;
  • son poste de responsable audit et réviseur comptable au Cabinet Mayoro Wade, qui chevauchait avec son stage à l’HEC de Montréal dans le service Energy Management Development Program (EMDP) ;
  • son poste de directeur général adjoint de vente de véhicules de luxe au sein de Carrefour Automobile à Dakar, en 2006 ;
  • son poste de directeur général de la Compagnie Ouest Africaine de Crédit-Bail (Locafrique) depuis 2010.

Monsieur Khadim Bâ n’est pas seulement un grand homme d’affaires. Il est aussi marié et père de 4 enfants. Cet homme a surtout su se distinguer par sa philanthropie. En dehors des 293 millions investis dans la lutte contre le covid-19 en 2020, la devise de Locafrique est : « Vous avez de l’ambition, nous vous donnons des ailes ».

Son entreprise offre donc plus qu’un simple service de crédit-bail. Elle propose également des prêts de financements et de la levée de fonds pour aider les entreprises à développer leurs projets. Voici donc les astuces de M. Khadim Bâ pour aider la jeunesse à faire naître ses projets.

Les astuces de monsieur Khadim Bâ à la jeunesse

Dans son engouement à encourager et soutenir la jeunesse, monsieur Khadim Bâ n’hésite pas à paraphraser Antoine de Saint Exupéry en disant aux jeunes, « L’avenir, tu n’as pas à le prévoir, mais à le permettre ».

Il fait d’abord comprendre à la jeunesse que plusieurs entrepreneurs très jeunes ont su contribuer à la profonde transformation de l’économie mondiale. Il donne comme exemple :

  • Mark Zuckerberg (Facebook) ;
  • Evan Spiegel (Snapchat) ;
  • et Pavel Durov (Telegram).

Monsieur Bâ pense donc que l’âge ne doit pas constituer un frein pour la jeunesse.

Aussi, il leur fait comprendre que la crise sanitaire provoquée par la pandémie du coronavirus s’avère une source d’opportunités puisqu’elle a fait ressortir certains axes à améliorer. Il invite donc la jeunesse à saisir ces opportunités et à apporter sa touche d’innovation.

Par ailleurs, monsieur Khadim Bâ appuie ses dires à travers des actions menées auprès de la jeunesse. De façon générale, il s’agit :

  • du soutien apporté aux jeunes entrepreneurs ;
  • du recrutement des jeunes talents ;
  • et de l’inclusion de la jeunesse dans les marchés émergents.

En définitive, monsieur Khadim Bâ encourage la jeunesse à laisser son talent s’exprimer afin de bénéficier de toute l’aide qui peut lui être apportée. En effet, avant d’être concrétisées, les innovations doivent être imaginées puis exprimées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici