Depuis quelques jours, votre chien ne cesse d’avoir des selles molles, de couleurs incommodes avec des traces de sang relatives à une diarrhée chronique ! Vous craignez une Giardiose, une maladie fréquente qui touche l’appareil digestif des chiens et vous n’arrêtez pas de vous poser plusieurs questions. La connaissance des origines et des symptômes de cette maladie est indispensable pour en venir à bout. Découvrez ici comment détecter la Giardiose du chien et en venir à bout.

Qu’est-ce que la Giardiose ?

La Giardiose est une infection intestinale. Elle n’est pas causée par un virus, ni une bactérie, ni un ver intestinal. La Giardiose est alors provoquée par un parasite microscopique, généralement invisible à l’œil nu. Ce parasite est nommé Giardia duodenalis.
La prolifération de ce parasite dans l’organisme de l’animal porteur provoque des diarrhées aiguës ou chroniques.

En effet, plusieurs autres animaux peuvent être porteurs du parasite, mais ne souffriront d’aucune infection. Mais, la Giardiose est spécialement pénible chez le chien.

Quelle est la source réelle de la Giardiose du chien ?

Même si la Giardiose demeure courante chez le chien, les études réalisées ne prouvent pas de manière concrète la source de cette affection. Que peut-on retenir réellement de l’origine de la Giardiose ?

L’environnement en est-il l’origine ?

De nombreux experts qualifiés de santé canine vous affirmeront que les cas de Giardiose du chien proviennent de leur environnement proche. Ils peuvent justifier leurs propos en stipulant que votre chien aurait léché le sol où se situait le parasite, ou bien aurait reniflé les déjections d’un chien qui en souffrait. 

De fait, ils peuvent vous proposer des traitements pour décontaminer l’environnement immédiat de votre compagnon (ces affaires et les autres animaux). Ce sont des traitements très exigeants qui font naître de multiples interrogations sur l’authenticité du diagnostic. De plus, à l’état sauvage, les animaux de la même famille que le chien comme les loups ne développent pas de Giardiose. N’est-ce pas étrange ?

L’alimentation en est-elle vraiment la source ?

Il faut retenir que le parasite responsable de la Giardiose du chien peut uniquement se multiplier dans un mécanisme intestinal favorable.
En d’autres termes, dès que le parasite arrive à s’alimenter convenablement dans l’intestin de votre compagnon, il se prolifèrera naturellement. De plus, si le parasite se loge dans l’organisme d’un chien dont le système de défense est trop faible, il se développera facilement.

En revanche, certains spécialistes ont prouvé qu’avec une alimentation saine et un système immunitaire puissant, le Giardiose n’arrive plus à se reproduire.

Ce sont ces raisons qui prouvent que la Giardiose a pour origine l’alimentation du chien. Elle provient plus précisément des aliments qui ne sont pas commodes aux véritables besoins biologiques et naturels du chien. Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur la Giardiose et les autres affections de vos chiens, Source : Croq La Vie met à votre disposition au quotidien des articles intéressants et pratiques sur la santé de vos compagnons. Sur ce blog, vous découvrirez également tous les aliments de qualité adaptés aux besoins nutritifs de vos chiens. Les différentes affections courantes de vos animaux et leurs traitements ne sont pas du reste. Avec Croq La Vie, l’alimentation et l’entretien de vos chiens deviennent très faciles afin que vous profitiez longuement de leur compagnie. Il vous suffit d’y faire un tour pour avoir la preuve.

Comment détecter la Giardiose chez votre chien ?

Vous souhaitez avoir la certitude que votre chien souffre de Giardiose, mais vous ne savez pas comment procéder. Pour détecter cette maladie, il vous suffit de considérer ses symptômes.

Quels sont les symptômes que vous devez considérer ?

Vous devez principalement concentrer vos investigations sur l’apparence et la quantité des selles de votre chien. Vous pouvez facilement conclure que votre chien souffre de Giardiose si ses selles :

  •  Sont régulièrement molles ;
  •  Comportent des glaires, du mucus gluant ;
  •  Sont de teintes verdâtres, ternes ou tirent vers le gris ;
  •  Exposent des traces de sang.

Cependant, pour avoir une confirmation, il faudrait que vous conduisiez votre chien chez votre vétérinaire. Après un bon diagnostic, ce spécialiste vous affirmera réellement si votre compagnon souffre de Giardiose ou non.

Le diagnostic du vétérinaire est capital

Il faut noter que le test parasitaire pour détecter l’existence de Giardiose du chien ne fait pas entièrement partie des tests parasitaires classiques qu’effectuent les vétérinaires.

En outre, puisque le parasite n’est pas visible à l’œil nu, de nombreux spécialistes n’arrivent pas établir un bon diagnostic sur cette infection pourtant populaire.

De fait, lorsque vous arrivez chez votre vétérinaire, demandez-lui particulièrement de réaliser un test pour détecter la Giardiose chez votre chien. Cette exigence est indispensable, car elle représente le seul moyen d’aboutir à un résultat efficace pour détecter la Giardiose. Vous pouvez ensuite envisager un traitement si possible.

Comment venir à bout de la Giardiose du chien ?

Pour traiter la Giardiose du chien, le vétérinaire peut prescrire des principes actifs anti-protozoaires. Cependant, ces types de médicaments ne sont pas à 100 % efficaces. Afin d’évider une rechute, il est essentiel de renouveler le traitement durant plusieurs mois. Certains vermifuges sont également fiables pour traiter la Giardiose du chien.

Le Panacur

Après avoir offert un régime alimentaire sain à votre chien, il est vivement conseillé de proposer un vermifuge anti-Giardiose comme traitement à votre compagnon. Le Panacur est une solution idéale dans cette condition. Il s’agit d’un traitement que vous devez effectuer au minimum 5 jours de suite. Dans certains cas, l’on peut vous prescrire jusqu’à 10 jours de suite.

Il faut noter que pour certains experts, le Panacur constitue l’un des seuls vermifuges qui luttent efficacement contre la Giardiose. En réalité, le Panacur permet de soulager 60 % des manifestations de Giardiose. Cela prouve que c’est un traitement qui fonctionne convenablement. Il délivre votre compagnon des symptômes alarmants. L’usage de ce vermifuge vous permet aussi de prévenir les effets secondaires qui naissent à la suite d’un traitement avec les antibiotiques. C’est pour cette raison que vous devez toujours privilégier le Panacur comme premier traitement. Toutefois, pour apaiser les 40 % des signes restants, vous devez utiliser un autre médicament.

Le Metrobactin ou (Flagyl)

L’utilisation d’un antibiotique pour traiter la Giardiose est préconisée si le Panacur s’avère inefficace. Dans ce cas, l’on vous proposera du Metrobacin. Il correspond au Flagyl que prennent les humains.

Ce sont des antibiotiques très fiables. Mais leurs effets secondaires sont généralement plus importants que celui du vermifuge Panacur. De fait, le traitement de la Giardiose du chien doit s’accompagner d’un suivi vétérinaire très soigneux.

Quel que soit le traitement pour lequel vous optez, il est essentiel d’offrir une alimentation de qualité votre chien. Dans le cas contraire, le traitement sera inefficace et favorisera naturellement une récidive. Vous devez alors connaître les différents aliments à ne pas donner à votre compagnon.

Quels sont les aliments qui favorisent la prolifération de Giardiose ?

Si votre compagnon s’alimente avec des produits de consommation impropres à ses besoins, ils moisiront et seront la cause de plusieurs irritations de son système digestif et intestinal. Ces aliments de mauvaise qualité favoriseront une fragilisation des défenses immunitaires intestinales. Un facteur favorisant la prolifération de la Giardiose.
Plusieurs aliments sont responsables du développement de la Giardiose. Ils sont généralement présents dans les nourritures canine qui sont proposées sur le marché.

Les légumes et fruits

Les chiens sont naturellement des carnivores pures. De fait, leurs intestins ne disposent pas des substances nécessaires pour digérer les éléments nutritifs contenus dans les légumes et les fruits. Or, de nombreuses croquettes et pâtées pour chiens, disponibles actuellement sur le marché, renferment ces aliments. En effet, les céréales sont souvent considérées comme de mauvais aliments pour la santé des chiens. Ainsi, pour remplacer ces céréales dans la composition des croquettes et des pétées, nombreux sont les fabricants qui utilisent les légumes et les fruits. D’où l’origine d’une prolifération certaine de la Giardiose.

Les protéines animales de mauvaise qualité

Qualifiées de « sous-produits animaux » dans le secteur de l’alimentation, les protéines animales de mauvaise qualité ne sont pas adaptées aux chiens et à leur bien-être. Les carcasses, les plumes, les tendons, les sabots, les os et autres représentent les sous-produits animaux. Il faut aussi préciser que ces types de produits se retrouvent dans plusieurs farines animales de qualité douteuse.

Les aliments renfermant assez de glucides

L’organisme du chien ne dispose pas des substances digestives essentielles pour digérer une quantité importante de glucides, quelle que soit leur provenance.

En résumé, on retrouve régulièrement ces trois types d’aliments dans les récipients des chiens. Mal digérés et souvent irritants, ils réduisent le système immunitaire intestinal et favorisent un humus productif pour les Giardia. La multiplication de ces derniers entraine inévitablement des selles molles et les autres signes.

Quels sont alors les aliments que vous devez privilégier ?

Les aliments que vous devez privilégier sont les aliments adaptés aux besoins biologiques et naturels de votre compagnon. Parmi les aliments que vous devez apporter à votre chien, on retrouve :

  •  Les aliments renfermant des viandes agréées à l’alimentation humaine et éventuellement traçable ;
  •  Une nourriture mijotée à basse température : cela permet de conserver les valeurs nutritionnelles des aliments contenus dans les aliments ;
  •  Une alimentation inspectée contre les mycotoxines, les métaux lourds et les OGM.

En effet, de nombreuses études continuent de prouver que les aliments qui renferment des OGM, des métaux lourds et des mycotoxines nuisent gravement à la santé des animaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici