Spams, Virus, malwares : comment protéger son adresse mail ?

antispam.jpg

L’utilisation des outils de messagerie est entrée dans le quotidien de tout le monde au point de devenir un des principaux moyens de communication personnelle et professionnelle. Toutefois, ces outils, aussi performants qu’ils sont, exposent souvent leurs utilisateurs à des risques chaque fois qu’ils ouvrent un courrier entrant. Que ce soit à travers des virus, des spams ou des malwares, les attaques en ligne à travers la messagerie sont importantes. Pour mettre en place des mesures destinées à la protection des adresses de messagerie, ainsi que la sécurité des e-mails, il est important de comprendre les risques courus.

Les différents types d’attaques liées aux mails

Lorsqu’un utilisateur des outils de messagerie se connecte à son compte, il s’expose chaque fois à différents types de dangers. Au nombre de ces attaques cybernétiques, il faut citer les suivantes !

Le spam

Il s’agit d’un procédé qui consiste à envoyer à un destinataire une multitude de messages qu’il n’a pas sollicités. Ces messages représentent près de 90 % du trafic des mails et deviennent très rapidement nocifs pour les entreprises. Ils sont en effet un vecteur de différents types de médias malveillants et de virus. Ils provoquent également la saturation inutile de la bande passante et l’encombrement rapide des espaces de stockage. Le spam représente donc une des attaques les plus fréquemment rencontrées sur le Net et oblige de nombreuses entreprises à s’orienter vers des solutions professionnelles anti-spam pour s’en prémunir. Il s’agit de services qui disposent de plusieurs outils intéressants à l’image des filtres antispam et anti-ransomware.

Le virus

À sa création, cette attaque n’avait pas un but nocif et était utilisée par des informaticiens en compétition pour démontrer la présence de failles dans les programmes des concurrents. Ensuite, de nombreux hackers ont choisi le chemin de la malhonnêteté en utilisant ces outils pour leurs malversations. Les virus sont donc utilisés pour voler des données financières ou des informations personnelles qui sont utilisées à des fins frauduleuses. À ces catégories de pirates, il faut maintenant ajouter les créateurs de virus à des fins politiques. Ils sont présents sur internet depuis plusieurs années et sont dirigés parfois par des services secrets nationaux. Mieux vaut disposer d’un bon antivirus pour s’en débarrasser !

Le phishing

Également appelée hameçonnage, cette technique permet à des individus mal intentionnés d’usurper l’identité d’organismes financiers ou de grandes sociétés qui sont généralement familiers aux utilisateurs. Cette tromperie leur permet ainsi d’envoyer à leurs victimes des mails frauduleux qui leur permettent de récupérer des informations personnelles. Il s’agit généralement de numéros de carte de crédit ou de mots de passe de compte en banque qui leur permettent ainsi de détourner aisément des fonds. Les outils les plus souvent utilisés pour cette escroquerie sont les sites internet contrefaits dont les liens sont insérés dans les mails qui paraissent authentiques.

Le ransomware

Il s’agit d’un logiciel de rançon dont la propagation se fait de la même manière que celle d’un cheval de Troie. Le pirate se sert ainsi de campagnes d’e-mails malicieux ou de Web Exploit pour entrer dans le système de ses victimes. Une fois que l’accès est établi, ce programme se charge de lancer un fichier exécutable qui chiffre les fichiers du disque dur de l’ordinateur. Il faut noter que certains logiciels de rançon ne chiffrent pas les données de l’utilisateur, mais limitent l’interaction avec le système ou empêchent son démarrage. Il faudra alors à la victime verser la rançon exigée par le pirate pour recevoir la clé de chiffrement qui lui permettra de récupérer ses données.

Adopter de bons comportements vis-à-vis de ses mails

Le plus difficile avec l’utilisation des solutions de messagerie est d’empêcher l’arrivée des messages indésirables. Toutefois, il existe plusieurs règles importantes qu’il faudra observer pour éviter la propagation des virus, la récupération de son adresse mail, et diminuer ainsi le volume de spam transmis. Parmi ces précautions, les plus importantes consistent à :
  • Éviter rigoureusement d’ouvrir un message provenant d’émetteurs inconnus, et surtout les pièces jointes qui y sont liées ;
  • Éviter d’envoyer des réponses aux émetteurs de spam. Cette erreur leur permet de confirmer la validité de l’adresse mail de leur victime qui continuera ainsi à recevoir des messages indésirables ;
  • Mettre son adresse dans le mode copie cachée lorsque l’on transfère des messages à d’autres utilisateurs. Cette astuce a pour but d’éviter la récupération de l’adresse principale et celle des autres destinataires avec des logiciels spéciaux ;
  • Disposer d’une seconde adresse électronique qui sera différente du mail principal. L’e-mail secondaire sera ainsi destiné à la communication sur les forums de discussion, pour effectuer des achats en ligne ou pour s’inscrire sur différents bulletins d’information ;
  • Utiliser un pseudo différent de son nom sur les forums de discussion. Il s’agit d’une précaution qui permet de garder facilement son anonymat sur ces plateformes ;
  • Éviter de laisser apparaitre son adresse électronique sur les forums de discussion, mais également de la donner à des personnes inconnues ;
  • Vérifier l’usage auquel est destinée votre adresse lorsqu’elle est demandée dans un questionnaire ;
  • Dans la mesure du possible, éviter l’accès à la boite électronique principale des messages de publicité transmis en masse. Dans le cas où il faudrait laisser passer cette diffusion, il est important de vérifier la mise en copie cachée des destinataires. L’absence d’une adresse électronique dans le corps du message sera également un signe de sécurité.

 

Les solutions anti — spam et anti-phishing

Il existe dans le domaine de l’informatique plusieurs types de solutions qui sont utilisés pour faire face aux virus, au phishing et aux spams. La plus courante qui est généralement intégrée à la messagerie est l’utilisation du nuage. Elle possède un mode sécurisé qui permet de gérer les messages depuis le serveur de l’entreprise pour éviter leur utilisation au sein du réseau interne qui facilite sa contamination.

Il est également possible de passer par la solution d’un logiciel antivirus. Il faut toutefois faire attention au choix de cet outil, car la protection de la messagerie n’est pas proposée par tous les développeurs. Ces derniers se limitent donc à la protection du système d’exploitation et celle de l’ordinateur. Pour assurer la protection de sa messagerie, il est donc important de choisir une application de sécurité qui couvre également la sécurité de la boite e-mail. Ces logiciels se chargent alors de filtrer les courriers reçus. Ils suppriment ainsi les menaces telles que les spams, les virus et les logiciels de rançon qui atterrissent dans la boite de messagerie.

Parmi les solutions de sécurisation des adresses mail, il faut retenir le service ALTOSPAM qui est une passerelle de filtrage des messages reçus. Il est proposé sous la forme d’un service disponible en ligne qui permet à toutes les entreprises détentrices d’un nom de domaine de protéger aisément leur serveur de messagerie.

Stéphane

Stéphane

Journaliste indépendant, n'hésitez pas à me contacter pour la rédaction de vos articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top