Voyage aux USA : ESTA ou Visa ?

esta.png

Les États-Unis sont un pays très attractif aussi bien au plan culturel, technologique et économique. Ces atouts font d’eux une destination privilégiée pour le tourisme, les études ou les emplois. Parmi les nombreuses Nations qui comptent leur ressortissant dans ce pays, la France y trouve une place non négligeable avec ses 157 849 expatriés (au 31 décembre 2016, d’après le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères). C’est donc la deuxième destination privilégiée des Français après la Suisse.

Cette tendance qui est amenée à croitre les années à venir est due d’une part au programme d’exemption de visa (ESTA) destiné aux ressortissants de certains pays dont la France fait partie et d’autre part à l’existence de critères stricts afférents à l’acquisition de chaque type de visa à destination des USA.

Partir aux USA, de quel type de visa ai-je besoin si je suis français ?

Les nombreux Français qui désirent aller aux États-Unis ont le choix entre l’obtention d’un VWP (Visa Waiver Program) ou d’un visa formel. L’acquisition de l’un ou l’autre de ces documents est fonction du type de voyage que vous voudriez effectuer aux USA. Ainsi, selon la classification suivante, vous saurez à quel type de document votre profil correspond le mieux.

La demande ESTA pour partir aux USA

Encore appelée VWP, la demande ESTA (Electronic System for Travel Authorization ou en français Système électronique d’autorisation de voyage) permet aux ressortissants français de bénéficier d’une mesure d’autorisation pour se rendre aux USA. Sa demande se fait en ligne sur le site unique et officiel https://esta.cbp.dhs.gov.

Pour bénéficier de l’ESTA, tout citoyen français doit pouvoir justifier auprès des autorités consulaires américaines son intention de rester sur le sol des États-Unis durant 90 jours au plus.

Alors, quand faire une demande d’ESTA ?

En tant que citoyen français, la demande ESTA se fait en l’absence d’un Visa, et pour effectuer un voyage dont la durée de séjour est conforme aux 90 jours définis par la règlementation. Le voyage peut avoir des buts aussi varié que le tourisme, les soins médicaux, la visite à un proche, les affaires, etc.

Il est conseillé en cas de voyage aux États-Unis de faire la demande ESTA au moins 72 heures à l’avance. Pour cause, certaines demandes peuvent être rejetées au cas où les informations remplies sur le formulaire mis à la disposition du postulant se révéleraient incorrectes. Par ailleurs, même si la validation de la demande peut être immédiate, il faut quelques fois attendre 72 heures avant d’obtenir satisfaction.

Aussi, avant de faire une demande ESTA, il est important que votre passeport soit valide, mais également de n’avoir aucun antécédent avec les services de la sécurité intérieure des États-Unis.

Enfin, tout possesseur d’une ESTA n’est pas obligé d’épuiser d’un seul trait le nombre de jours indiqué pour ce type d’autorisation. La demande ESTA, étant valide pour deux ans tant que le passeport aussi l’est, vous pouvez donc venir aux États-Unis le nombre de fois que vous voulez, jusqu’à l’épuisement du délai imparti.

Pour résumer, une ESTA n’est donc pas un visa, et lorsque votre séjour doit dépasser 90 jours, il est conseillé de commencer les démarches d’obtention d’un visa. Ce dernier existant en plusieurs types, il vous sera décerné selon le profil auquel votre demande correspond.

D’ailleurs, pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article au sujet de l’ESTA sur le site Trendly.

Faites votre demande de visa si votre séjour aux États-Unis dépasse 90 jours

Si vous devez vous rendre aux États-Unis, c’est que vous avez certainement une raison. Et hormis le fait d’y aller faire du tourisme, de visiter un proche ou de se soigner, vous pouvez également choisir d’y aller étudier, travailler, faire un stage ou carrément y habiter. Dans ce contexte, une demande ESTA devient inutile. Il vous faut un visa : immigrant ou non immigrant.

Les différents types de visas pour les États-Unis

Il existe plusieurs types de visas pour les USA dont voici les plus importants pour vous.

Un étudiant

Les États-Unis disposent des universités les plus prestigieuses du monde, et à l’instar de la bourse Fulbright ou du programme Erasmus, vous désirez faire vos études ou vos stages professionnels dans l’un ou l’autre des établissements de ce pays. Trois types de visas sont destinés à ceux qui respectent ce type de profil :
  • Les visas F1 pour les étudiants s’étant acquittés de leur frais d’inscription et les visas F2 pour leur conjoint et enfant de moins de 21 ans ;
  • Les visas J1 pour les étudiants bénéficiant d’un programme d’échange et voulant faire des stages ou être « au pair » aux États-Unis, et J2 pour leur conjoint et enfant de moins de 21 ans ;
  • Les visas M1 pour les étudiants qui voudraient suivre un programme non universitaire ou une formation professionnelle aux États-Unis autres que linguistiques, et les visas M2 pour leur conjoint et enfant de moins de 21 ans.

Effectuer un voyage d’affaires ou de tourisme

Les États-Unis sont le pays par excellence du business et du tourisme. Pour parvenir à vos fins, vous avez besoin des visas B et des visas E :
  • Les visas B1 sont utiles pour la prospection de marché aux USA, pour négocier un contrat, rencontrer des associés, etc. C’est un visa d’affaires, tandis que les visas B2 sont destinés à tous ceux qui veulent faire du tourisme aux États-Unis ou bénéficier de soins médicaux. En outre, il existe un visa B1/B2 qui combine les avantages des deux autres ;
  • Les visas E1 sont destinés aux individus de toutes les nationalités souhaitant investir aux États-Unis, tandis que les visas E2 sont attribués aux investisseurs appartenant à des pays avec qui les États-Unis ont signé des traités commerciaux.

Un artiste ou un sportif

Le pays de l’oncle Sam est connu pour insuffler aux jeunes un tempérament de gagnant, le symbole même du « rêve américain ». Si vous avez des talents que voulez mettre en valeur aux États-Unis, il vous faut des visas O et des visas P :
  • Les visas O-1A sont destinés aux personnes ayant des qualités particulières dans les domaines artistiques, tandis que les visas O1-B sont attribués aux personnes ayant fait des prouesses dans le monde des arts. Quant aux visas O2 et O3, ils sont respectivement destinés aux assistants techniques et aux conjoints et enfants ;
  • Les visas P-1A sont destinés aux sportifs qui possèdent une notoriété internationale tandis que les visas P-1B sont destinés à un groupe de divertissement reconnu au plan international.

Un visa pour travailler

Pour travailler aux USA, trois types de visas sont nécessaires selon que vous êtes un employé ou un travailleur spécialisé. Il s’agit des visas L, H et Q :
  • Les visas L1 sont destinés aux travailleurs bénéficiant d’un transfert de leur pays vers les États-Unis par leur employeur et le visa L2 est destiné à leur conjoint et enfant célibataire de moins de 21 ans ;
  • Les visas H-1B1 s’adressent aux travailleurs spécialisés venus travailler aux États-Unis, tandis que les visas H-1B2 concernent les individus qui veulent venir aux États-Unis dans le cadre d’un projet de recherches ou de coproduction ;
  • Les visas Q sont des visas destinés uniquement pour les échanges culturels internationaux.

Hormis les différents types de visas sus énumérés, il existe des visas diplomatiques, d’employé de maison des personnels diplomatiques, et des visas pour les journalistes.

D’une façon générale, les États-Unis sont un pays très attrayant, mais l’entrée sur leur territoire n’est pas une sinécure. C’est pourquoi, pour éviter d’essuyer un refus, il vous faut bien étudier le profil qui vous est le mieux adapté.

Bonne chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top